Cracovie, la cité des poètes

dimanche, 15 mars 2015 à 15H
émissions Ville-Mondes sur France Culture en liaison avec le Salon du Livre

Sous les pavés de Cracovie, entre ses murs ou dans ses jardins, les mots chantent, riment, pensent, s’enflamment ou croisent le fer. N’est-elle pas la capitale du modernisme littéraire, des provocations futuristes, le berceau de l’avant-garde poétique ?

Et entre soirées, salons poétiques et festivals, l’activité littéraire au sens large concerne une grande part de la population de la cité polonaise où un nombre incalculable de poètes, traducteurs, écrivains et éditeurs ont choisi de vivre.

Cracovie est une ville qui pense, peut-être plus qu’une autre, une « ville des lettres », titre que l’Unesco lui a reconnu en 2013.

Cette même année, en avril, la ville a fait installer sur Planty, le jardin qui entoure la vieille cité, à l’emplacement des anciennes fortifications, cinquante bancs, chacun dédié à un homme ou une femme de lettres avec une plaquette dotée d’un code en guise de cartel qui ne se contente pas d’informer mais aussi d’écouter les extraits de son œuvre. … Parmi les écrivains choisis, bien évidemment, les deux prix Nobel de Littérature, Wislawa Szymborska et Czeslaw Milosz.

De leur vivant il était courant de les croiser sur Rynek, la plus grande place de marché de style renaissance d’Europe, au son d’Hejnal, la fameuse mélodie à la trompette jouée depuis la tour de la basilique Notre-Dame quatre fois par heure.

Chaque cracovien passe par cette place au moins une fois dans la journée, selon le photographe Konrad Pollesch qui a photographié toutes les célébrités de cette ville et en connaît tous les secrets.

Cracovie attire aussi de très nombreux d’étudiants, notamment par la renommée de son Université Jagellonne (qui date de 1364) liée au nom de son illustre élève, Nicolas Copernic… Le soir cette jeunesse veut s’amuser, les cafés et les pubs vibrent, surtout dans le quartier juif de Kazimierz, désormais mondialement célèbre par son Festival de Culture Juive. Ce quartier au passé douloureux devient aujourd’hui une vraie pépinière culturelle. Ville de jeunesse, certes, mais pour le poète Adam Zagajewski qui scrute chaque ruelle de cette ville depuis fort longtemps il ne faut pas oublier les très vielles personnes y déambulent : ils contribuent, eux-aussi, à l’ambiance et à l’âme de cette ville.

En compagnie de

Konrad K.Pollesch, artiste photographe

Krystyna Zachwatowicz, scénographe

Franciszek Ziejka, ancien directeur de l’Université Jagellonne

Marek Choloniewski, compositeur, artiste sonore

Ireneusz Kania, essayiste et traducteur

Adam Zagajewski, écrivain (Fayard)

Janusz Makuch, directeur du Festival de Culture Juive

Wojciech Ornat, directeur des Editions Austeria

Leopold Kozlowski, musicien klezmer

Adam Wodnicki , écrivain et traducteur

Lukarz Orbitowski, écrivain

Et avec les voix de Czeslaw Milosz, Wislawa Szymborska et Piotr Skrzynecki

Photo Bogdan Korczowski

menu