Qui est Tadeusz Kantor ?

du 17 novembre au 21 novembre 2015
Autour de "Wielopole, Wielopole" projection / lecture / exposition / rencontre

NOUS AIMONS, NOUS VOUS RECOMMANDONS

100e anniversaire de la naissance de Tadeusz Kantor

Qui est Tadeusz Kantor (1915-1990), figure majeur de l'histoire du théâtre ?

Autour de "Wielopole, Wielopole"

du 17 au 21 novembre 2015 - À l'Usine-Théâtre, dans la Commune de Mazères sur Salat

A l'occasion du 100e anniversaire de la naissance de Tadeusz Kantor à Wielopole,

une grande initiative culturelle en milieu rural.

Tout au long de cette année, dans le monde entier, des manifestations permettent de redécouvrir l'oeuvre de cet "artiste total".

"Tadeusz Kantor est l’un des plus grands artistes et réformateurs du théâtre européen du XXe siècle […]. Après les années 40, s’inspirant de différents courants artistiques et de sa propre expérience historique, il a élaboré une esthétique théâtrale originale, appelée par lui-même « théâtre de la mort ». Dans ses spectacles, il revient d’une manière récurrente à ses racines, à son village natal – lieu de croisement de la culture polonaise, juive, ukrainienne et

germanique – anéanti par la mort durant ces années de guerre. Ses spectacles très expressifs et chargés de réminiscences de ce passé douloureux tenteront de s’opposer au monde du pouvoir totalitaire, à ses abus et à sa violence. Le théâtre de Kantor a eu un caractère international : des comédiens polonais, français, italiens et autres faisaient partie de sa troupe » (Extrait de l'article de l'UNESCO, qui célèbre ce 100e anniversaire)

Des célébrations ont ou auront également lieu dans des lieux prestigieux en France, pays dans lequel il a souvent travaillé : théâtre de l'Odéon à Paris, Festival de théâtre d'Avignon, …

Dans notre département, la semaine polonaise de Toulouse lui a été consacrée. Rappelons que Toulouse a été le lieu d'une grande partie des répétitions de la dernière oeuvre (inachevée) de Kantor : "Aujourd'hui, c'est mon anniversaire", au théâtre Garonne, en 1989.

La genèse du projet Kantor

Une volonté en développement:

Au sein du territoire et de la commission culture de la Communauté de communes de Salies-du-Salat, sont présents différents professionnels du théâtre, ou amateurs familiers des grandes figures de l'histoire de l'art. Une dynamique se met en place dans le but de créer des initiatives visant à promouvoir l'éducation populaire et la découverte des grands

courants artistiques.

Des partenariats:

Le lieu "l'Usine Théâtre", récemment ouvert, situé dans l'ancienne usine de papier "Riz-Lacroix", équipé pour ce type d'initiative, possède la même volonté d'éducation populaire sur le territoire. L'Usine Théâtre se prête à la création d'un univers Kantorien, peuplé d'objets pauvres. L'Usine Théâtre travaille avec différents artistes autour de la marionnette, (les mannequins, proches de la marionnette, sont utilisés par Kantor en tant que fantômes de notre enfance – voir "La classe morte" par exemple).

Bruno Wagner, photographe de plateau, a pu assister aux répétitions de Kantor et de sa troupe du Cricot2 au théâtre Garonne et a ensuite réalisé une oeuvre forte à partir de ses images.

Des professeurs du collège de Salies du Salat ont décidé de travailler autour de Kantor et de la pièce "Wielopole-Wielopole" avec leurs classes de troisième. D'autres établissements scolaires sont informés et rejoindront peut-être le

projet.

Le déroulement du projet

Le 21 novembre 2015

Projection de "Wielopole, Wielopole", captation de la pièce créée en 1980.

" […] La genèse de Wielopole,Wielopole (Florence, 1980), ce second volet de la trilogie du Théâtre de la mort qui condense la répétition jusque dans son titre, commence à la découverte d’une photographie — d’un cliché, donc — qui représente des appelés du temps de la Grande Guerre parmi lesquels se trouve le propre père de l’artiste..."

(Revue "Vacarme").

Le choix de cette pièce permet :

- l’accessibilité à un public qui ne connaît pas encore Tadeusz Kantor

- l'articulation avec les années 2014-2018, années de commémoration de la première guerre mondiale.

Une scénographie permettant l'interactivité du public :

Dans la salle et hors de la salle, installations de planches, chaises, roues, objets de bois issus de l'univers Kantorien : les

« objets pauvres ». Le public sera invité à participer à cette scénographie.

Des rendez vous artistiques ponctuels :

- mise en scène de marionnettes à l’intérieur de la scénographie des "objets pauvres"

- lecture de textes d'auteurs divers de l'époque et du courant artistique de Kantor

- des univers musicaux, archives sonores et visuelles (acoustique et bande son)

- des installation photographiques

- exposition d'affiches et de reproductions d'oeuvres de Kantor

- échanges avec des intervenants ayant côtoyé Kantor ou son théâtre

- interventions d'élèves qui auront travaillé sur Kantor et vu la pièce "Wielopole, Wielopole"

- préparation d'une soupe sur scène et repas avec le public...

Une exposition de Bruno Wagner - du 17 au 21 novembre :

A la frontière...installations à partir des photos du spectacle "Aujourd'hui c'est mon anniversaire"

Organisé par la Communauté de Communes de Salies-du-Salat.

En partenariat avec l'Institut Polonais de Paris dans le cadre de l'Année du Théâtre Polonais, célébrée à l'occasion des 250 ans du théâtre public en Pologne et du 100e anniversaire de la naissance de Tadeusz Kantor.

photo: Bruno Wagner

menu