Persona

du 15 juillet au 31 décembre 2016

Persona

Factory 2, Marilyn, Le corps de Simone

De Krystian Lupa

Traduit du polonais par Agnieszka Zgieb

Pour Lupa, reconnu en Europe pour ses spectacles d’une exigence extrême, il s’agit de se pencher sur des personnages extraordinaires, en essayant de comprendre d’où venait leur lumière et comment coexistent la grandeur et la superficialité. Sur le principe du monologue intérieur, la langue est délibérément déconstruite, morcelée, presque désordonnée et comme en suspens, et le texte semble ainsi s’écrire sous nos yeux. Dans ces trois pièces, il mêle fiction et réalité, remodèle les mythes et déplace les horizons d’attente. Dans Factory 2, Lupa retrace deux journées de la Factory new yorkaise et réanime quelques figures légendaires de ce groupe d’artistes avant-gardiste constitué autour d’Andy Warhol. L’auteur évince en grand partie les détails biographiques sur le pionnier du Pop Art, et soulève plutôt des questionnements sur l’art, son rôle et son utilité, il jette une passerelle entre les utopies des années soixante et les désenchantements du présent. Dans les deux autres pièces, Lupa met en scène deux figures antinomiques : Marilyn Monroe, icône de la sensualité exacerbée dont il interroge la quête spirituelle, et la philosophe et mystique Simone Weil qu'il aborde, elle, sous l'angle de son rapport complexe au corps.

Cet ouvrage de plus de 350 pages propose, dans la traduction d'Agnieszka Zgieb, le texte des trois pièces du cycle "Persona" créé par le metteur en scène polonais entre 2008 et 2010.

L'édition, réalisée par Agnieszka Zgieb et Christophe Triau, comprend également de nombreux documents autour des spectacles : une quinzaine de très belles photos des spectacles de Krzysztof Bielinski, deux entretiens avec Krystian Lupa, des interviews (réalisées par Julia Kluzowicz et Iga Dzieciuchowicz) avec les actrices et acteurs Sandra Korzeniak (Persona. Marilyn), Malgorzata Braunek (Persona. Le Corps de Simone), Piotr Skiba, Krzysztof Zawadzki, Adam Nawojczyk, Zbigniew Kaleta (Factory 2), deux textes du dramaturge Marcin Zawada, une postface par Christophe Triau…

photos couverture: Krzysztof Bielinski

menu