Sortie en salles de MinoPolska2

mercredi, 7 octobre 2015

Fort du succès de la sortie en salles de MinoPolska 1, Malavida vous propose un second panorama des meilleurs films d'animation polonais destiné aux tout petits.

D’une durée de quarante-cinq minutes, il comporte cinq courts-métrages, dont le troisième fait figure de respiration. Le programme est conseillé à partir de 2/3 ans. C’est de l’animation image par image et nous avons continué à mettre l’accent sur la qualité de ce cinéma d’animation et sur sa diversité : dessin animé, papiers découpés, marionnettes et origami.

Le principe de MinoPolska 2 est une exacte déclinaison du premier :

"On connaît la renommée de l’animation tchèque des marionnettes (Trnka, Barta, Pojar), mais on a oublié aujourd’hui la renommée du cinéma d’animation polonais des années cinquante et soixante. Plusieurs particularités le singularisent : la très directe influence des destructions massives de la guerre sur les créateurs, facteur déclencheur de la vocation de nombre de cinéastes polonais et de la vitalité de la production animée, pour enfants comme pour adultes (la Shoah, le fond de la culture polonaise sont aussi des facteurs importants) ; la perméabilité entre les différentes formes d’expression artistique dans une Pologne alors en pleine explosion artistique : les graphistes et affichistes (l’École polonaise de l’affiche reste la plus cotée des années soixante), les musiciens (le jazz polonais est alors le plus inventif et le plus brillant, après celui des États-Unis), les cinéastes (Borowczyk et Lenica en tête, les deux figures tutélaires du cinéma polonais de la décennie 1955/1965) s’ingénieront à brouiller les pistes en passant de l’illustration et de l’art de l’affiche au cinéma d’animation, puis au film de long métrage."

Parmi les oeuvres majeures des créateurs incontournables de cette époque, Malavida a sélectionné les films d’animation les plus brillants et les plus innovants.

Les films sont drôles, colorés, rythmés, musicaux, le graphisme est toujours clair mais change d’un court à l’autre. Tous les programmes sont sans paroles.

Le 1er film plaît aux enfants grâce aux couleurs vives et les séquences de course-poursuite passionnantes. Le graphisme du 2ème est très original. Le film a été créé sur la base de découpages, costumes et broderies traditionnels de la ville de Łowicz, une des plus anciennes de Pologne Le 3ème qui donne vie à des êtres de papier est une ode aux particularismes. Il fait figure de respiration. Il est plus posé et doux. Le 4ème Petite Mie est l’histoire singulière d’une petite boule de pain qui se transforme en fillette. Le 5ème raconte l'histoire d'un petit chien qui apprend à maîtriser plusieurs langues. Perçue comme un vecteur de socialisation, la langue est ici montrée comme une ouverture sur l’autre et sur le monde.

PLIK=277

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19557536&;cfilm=240107.html

menu