Tadeusz Kościuszko
200 ans

du 31 aoűt au 31 décembre 2017
Bicentenaire de la mort de Tadeusz Kościuszko

2017 - Année Tadeusz Kościuszko

à l’occasion du 200e anniversaire de sa mort

Tadeusz Kościuszko, général polonais et américain, participant à la guerre d’indépendance des Etats-Unis, Commandant Suprême des Forces Armées pendant l’ « Insurrection de Kościuszko », mort le 15 octobre 1817 à Soleure en Suisse. A l’occasion du deux-centième anniversaire de la mort de Kościuszko, le Sénat de la République de Pologne a proclamé l’année 2017 « Année Tadeusz Kościuszko ».

Tadeusz Kościuszko est diplômé de l’Ecole des Cadets de Varsovie puis de l’Ecole de cavalerie de Versailles. En 1776, un mois après la Déclaration d’Indépendance, il se rend en Amérique où il est nommé ingénieur de l’armée américaine. Il participe à la fortification de la ville de Philadelphie. En signe de reconnaissance, George Washington lui confie la construction de la forteresse West Point. A sa propre demande, il a été transféré dans le Sud où ses connaissances l’ont aidé à obtenir la victoire des Américains dans la guerre d’indépendance. En vertu d’une résolution du Congrès en 1783, il a été promu au rang de général de brigade de l'armée américaine et a reçu une quantité considérable de terres et de ressources financières qu’il a consacrées au rachat de la liberté et à l’éducation d’esclaves afro-américains.

En août 1784, il rentre en Pologne et s’engage dans des activités de libération nationale. Il participe à la guerre russo-polonaise en 1792, puis part en exil politique. Pendant son émigration, il prépare le plan d’un soulèvement national. Le 24 mars 1794, il prononce son serment solennel à la nation sur la place principale de Cracovie en devenant officiellement le Commandant Suprême des Forces Armées. Il a dirigé l’insurrection pendant deux ans. Blessé le 10 octobre 1794 à la bataille de Maciejowice, il a été emprisonné dans la forteresse de Petersburg puis libéré après avoir prêté serment au tzar. Dans les années 1798-1815, il a vécu en France où il a participé à la création des « Légions polonaises ».

Kościuszko est mort en 1817 à Soleure en Suisse. Il a été enterré dans l’église locale de Jésuites, mais un an plus tard, le corps du héros a été transféré à Cracovie où il repose à présent dans les cryptes royales de la cathédrale du Wawel.

La Diète polonaise et l'UNESCO parrainent l’ « Année Tadeusz Kościuszko ». Les missions diplomatiques polonaises et les communautés polonaises du monde entier organisent des célébrations commémorant la figure de Tadeusz Kosciuszko. Il est possible de suivre leur activité dans les médias sociaux sous le hashtag : # Kosciuszko200.

menu