Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste

du 26 janvier au 1 février 2018

Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste

Le camp de concentration allemand nazi Auschwitz-Birkenau est devenu le symbole de la Shoah. En 2005, à l’occasion du 60e anniversaire de la libération du camp, l’Assemblé Générale de l’ONU a proclamé le 27 janvier "Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste".

Auschwitz était le plus grand des camps allemands de concentration et d’extermination qui a été créé pour faire face au nombre croissant de Polonais massivement arrêtés par l’occupant et le surpeuplement des prisons sur le sol polonais occupé par les Allemands. Le premier transport de prisonniers politiques polonais est arrivé à Auschwitz le 14 juin 1940.

Deux ans plus tard, le site est devenu l’un de principaux centres de la mise en application d’Endlösung der Judenfrage (la solution finale de la question juive) - projet nazi d’extermination de Juifs vivant sur les territoires occupés par la Troisième Reich.

Les criminels nazis allemands ont tué entre 1 et 1,5 million de personnes, uniquement dans le camp de concentration Auschwitz-Birkenau, dont environ un million de Juifs parmi lesquels beaucoup étaient des citoyens de la République de Pologne.

La machine de la terreur allemande perpétrait son génocide non seulement à Auschwitz mais également dans des centaines de camps de concentration se trouvant en Allemagne ou bien dans les pays alliées aux forces de l’Axe et dans les zones occupées, ainsi que dans des ghettos et lors d’exécutions dans les rues de nombreux villages et villes européens. On estime que 6 millions de Juifs ont été tués pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Des milliers de tombeaux, de monuments et d’autres lieux de mémoire nous rappellent aujourd’hui l’acte commis. Pendant la guerre, le camp Auschwitz-Birkenau était un endroit particulièrement infâme. La plupart de victimes de la Shoah n’ont pas leur propre tombeau mais leur histoire n’est pas oubliée grâce aux gens, institutions ou évènements tels que la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, le gouvernement polonais en exil et des milliers de Polonais, dans l’esprit de solidarité humaine, se sont engagés à aider les Juifs en encourant ainsi la peine de mort. La Commission d’Aide aux Juifs "Żegota" opérant sur le territoire polonais occupé sous les auspices de la Délégation du gouvernement polonais en exil, a été la seule organisation en Europe occupée créée dans le but de sauver les Juifs. Les Polonais sont aussi le groupe le plus important à travers le monde à recevoir le titre de Juste parmi les nations décerné par l’ Institut international pour la mémoire de la Shoah - Yad Vashem.

L’une de Justes parmi les Nations, Irena Sendler a sauvé, avec ses collègues, près de 2 500 enfants juifs du ghetto de Varsovie, entre 1939 et 1942, en travaillant au Département de la protection sociale de la ville de Varsovie. Pour commémorer le 10e anniversaire de sa mort, la Diète polonaise a proclamé l’année 2018 "Année d’Irena Sendler".

Visuel : L'entrée à l'ancien camp de Auschwitz I. Photo : Tomasz Pielesz.

menu