Julien Pappé, un descendant des pionniers du cinéma d'animation

du 1 février au 24 février 2018
une exposition
Bibliothèque Polonaise de Paris

Julien Pappé naît en 1920 à Rzeszow en Pologne. Très jeune, il s’intéresse aux manipulations méticuleuses et fait partie d’un club de modélisme. Par la suite, il met son talent dans la fabrication de marionnettes en bois. La guerre éclate et enrôlé comme jeune officier, il monte une troupe de théatre de marionnettes avec ses camarades officiers. C’est l’occasion de mettre en scène toute la dérision de la guerre.

Pendant la guerre, il se retrouve en Russie, il y reste quatre ans. Au cours de ce périple, il arrive à Alma-Ata et croise les plateaux de tournage de Sergueï Eisenstein qui prépare Ivan le terrible. En 1941, Julien Pappé est engagé dans les équipes de décoration pour fabriquer les éléments de décor du film. Cette expérience est déterminante pour sa carrière future. Il passe ensuite deux ans à Moss-Films à Moscou.

La guerre finie, il rentre en Pologne et monte un théatre de marrionnettes "Teatr i Lalka" à Lodz. C’est dans une vieille salle de cinéma qu’il installe sa troupe et ses marionnettes de bois. Le succès est au rendez-vous et il est invité à présenter ses spectacles à Paris dans le cadre d’un festival organisé par l’UNESCO.

Il décide de ne pas retourner en Pologne et s’installe définitivement à Paris en 1948. Très vite, il s’intéresse à l’animation et monte son premier studio dans des caves à La Villette. 1953, naissance du studio Magic Films. Il construit ses premiers banc-titres. En 1961, il s’associe au groupe du service de la recherche de l’ORTF et coproduit plusieurs films dans des genres très différents. Cette collaboration durera jusqu’en 1969. Il bénéficie de moyens qui lui permettent d’expérimenter des techniques d’expressions différentes. Grâce à cette liberté, il peut mettre au point une truca qui lui permet de réaliser des effets visuels inédits (vers 1963). Son invention est si novatrice pour l’époque que de nombreux cinéastes viennent dans son studio pour en exploiter les possibilités, les réalisateurs de la Nouvelle Vague par exemple, pour lesquels il réalise des bandes annonces. Les publicitaires s’intéressent aussi aux possibilités de la truca et lui commandent des films. C’est un avant goût des images virtuelles d’aujourd’hui.

1964, Julien Pappé installe son studio à Meudon. Le terrain est vierge, il y construit une immense maison de 400 m2, avec ses plateaux de tournage et son lieu de vie. Il y reste jusqu’en 2000...

Bibliothèque Polonaise de Paris

6, quai d’Orléans – 75004 Paris
http://www.bibliotheque-polonaise-paris-shlp.fr/

menu