Artur Zmijewski

du 28 septembre au 5 février 2011
dans le cadre de l'exposition "Faux Amis / Une vidéothèque éphémère"
Jeu de Paume

« Faux Amis / Une vidéothèque éphémère »

commissaire: Marta Ponsa

Les œuvres réunies dans l’exposition « Faux Amis / Une vidéothèque éphémère »

mettent en scène des micro récits articulés autour d’expériences, d’anecdotes ou de

témoignages individuels et qui, situés à la périphérie de l’histoire et de l’actualité

médiatique, apportent un autre éclairage sur la réalité historique, en offrent une

autre lecture – complémentaire, singulière, marginale, inventive. Un tel projet fait

écho à l’apparition, au cours des dernières décennies, de voies d’accès à

l’information alternatives – les plateformes numériques, les blogs, les nouveaux

réseaux de communication.

Documentaires ou fictions, chroniques, contes ou demi-vérités, les vingt-quatre vidéos réalisées par les artistes internationaux, dont l’artiste polonais Artur Zmijewski formant cette sélection de « Faux Amis » ne cherchent ni à livrer une description classique ou conventionnelle de la réalité, ni à la médiatiser ou à la simplifier pour la rendre plus

appréhensible, mais tendent plutôt à en présenter une vision fragmentée et nuancée à travers les histoires de personnages secondaires. Tour à tour empreintes d’humour, de nostalgie et de tension, ces œuvres mettent en exergue des dissonances et des défauts de synchronisation en regard du grand récit de l’Histoire, contribuant à ébranler convictions et idées préconçues. Traductions défaillantes des événements, ou subsistent encore des échos de réalité, ces « faux amis » conservent cependant une réelle authenticité.

Ainsi Artur Zmijewski dans sa vidéo Notre carnet de chant (2003, couleur, sonore, 14’27’’,) cherche à réécrire l’histoire de sa Pologne natale. Il suit jusqu’en Israël quelques rescapés de l’Holocauste, qui évoquent leurs derniers souvenirs de la langue polonaise…

Mixte, ouvert et dynamique, le présent projet propose, d’une part, le visionnage libre des vidéos sur écrans individuels (première salle), et, d’autre part, la découverte de ces travaux au fil de quatre cycles de projections thématiques (seconde salle). Une série de rencontres, autour des œuvres présentées, est également programmée parallèlement à l’exposition.

Plus des informations :

Jeu de Paume

1 pl de la Concorde 75008 Paris
www.jeudepaume.org

Exposition en accés libre

menu