LIMES – PONTES – AGORA

du 18 octobre au 22 octobre 2010
Raconter une nouvelle terre frontalière européenne
Maison de l’UNESCO, Hall Miró

Organisée dans le cadre de 2010, Année internationale du rapprochement des cultures, cette exposition de photos et de peintures est conçue à l’aide des techniques modernes de multimédias. L’exposition sera consacrée à la tradition polonaise du dialogue interculturel, à sa continuation après la rupture politique de 1989 et à la vision du futur de sa pratique sur les nouvelles terres frontalières de l’Europe.

Le récit que va déployer l’exposition est basé sur deux histoires.

La première est celle de Czesław Miłosz : sa vie et son œuvre placés dans le contexte historique et culturel.

La seconde est celle du centre Pogranicze (Terre frontalière) de Sejny fondé après 1989 dont l’objectif est de créer « le tissu conjonctif » entre les nations et les cultures. Ce récit évoque des pratiques artistiques et pédagogiques du centre ainsi que son projet de fonder le Centre internationale du dialogue.

C’est une rencontre entre le Poète – l’Exilé et Celui qui revient –, et un groupe d’animateurs culturels et d’artistes originaires de la culture alternative qui sera l’axe dramaturgique de la narration. Cette rencontre se déroule dans un lieu particulier, sur la frontière polono-lituanienne et à un moment historique précis : l’année 1989.

Les deux histoires choisies pour composer la trame narrative sont présentées à titre d’exemple afin d’illustrer un contexte culturel plus large auquel aussi doit se référer l’exposition.

En ce qui concerne Czesław Miłosz, nous évoquons surtout l’héritage multiculturel de la Pologne des rois Jagellon, l’union entre la Pologne et la Lituanie, le mythe culturel de la frontière ainsi que le patrimoine du cercle de Jerzy Giedroyc et de Kultura de Paris.

Quant au groupe Pogranicze c’est avant tout une idée de contreculture, de la « culture active » de Grotowski qui sera prise en compte. On décrit aussi des initiatives culturelles entreprises depuis 1989 en Pologne au profit de « petites patries » et de la renaissance du bon voisinage (souvent à l’aide de l’archéologie de la mémoire) : des relations entre les Juifs et les Polonais (le Festival de la culture juive à Cracovie) ainsi que celles entre les Polonais et les Allemands (la Communauté culturel Borussia, la Fondation Krzyżowa).

L’exposition introduira aussi le spectateur dans un contexte historique et culturel des terres à la frontière polono-lituanienne. Elle servira de guide de cette région multiculturelle. Et pour finir, l’exposition rappellera les ravages destructeurs et dévastateurs ainsi que l’oubli que des cataclysmes historiques et des totalitarismes ont apporté à cette région.

Vernissage de l’exposition : le lundi 18 octobre 2010 à 18 h 30 (demandez l’invitation à la Délégation permanente de la République de Pologne auprès de l'UNESCO).

Responsable : Délégation permanente de la République de Pologne auprès de l'UNESCO

Contact : 01 45 68 29 97, dl.poland@unesco-delegations.org

Maison de l’UNESCO, Hall Miró

7, place de Fontenoy
75007 Paris

menu