Henryk Mikołaj Górecki est mort

du 15 novembre au 21 novembre 2010

Le compositeur polonais Henryk Mikołaj Górecki est mort

Le compositeur polonais, révélé au grand public en 1992 avec sa Symphonie n°3 vendue à plus d’un million d’exemplaires dans le monde, s’est éteint à 76 ans.

Henryk Mikołaj Górecki est décédé le 12 novembre à Katowice. Mondialement connu pour sa Symphonie n°3, dite Symphonie des chants plaintifs, le compositeur polonais était âgé de 76 ans.

Jusqu’au début des années 1990, le nom de Górecki était on ne peut plus confidentiel hors du cercle d’amateurs de musique d’avant-garde. Tout bascula avec cette Symphonie n°3, pour soprano et orchestre, composée en 1976 et créée à Royan en France en 1977, qui lui a apporté une renommée mondiale inégalée pour un compositeur classique contemporain. Au total, c’est plus d’un million d’exemplaires de cette œuvre qui s’est vendu à travers le monde…

Cet étrange phénomène débuta en fait en Grande Bretagne où l’enregistrement de 1992 de cette troisième symphonie par le London Sinfonietta dirigé par David Zinman avec la soprano Dawn Upshaw pour le label Nonesuch entra dans le Top 50 britannique, avec plus de 400.000 exemplaires vendus dans ce pays. Une notoriété qui n’a toutefois pas été suivie d’un intérêt persistant du public pour le reste de sa production. Le compositeur s’est par ailleurs toujours défendu de vouloir écrire une musique qui réponde aux attentes d’un public quel qu’il soit…

Né le 6 décembre 1933 à Czernica près de Katowice, Henryk Górecki n’a commencé à étudier la musique qu’à l’âge de 19 ans. Il s’est lancé par la suite dans des étudies poussées consacrées à la composition à l’Académie de musique de Katowice, avant d’en devenir, des années plus tard, son professeur, puis recteur de 1975 à 1979… Il a débuté en 1958 lors du festival de musique contemporaine Automne de Varsovie et un an plus tard a obtenu le premier prix à la biennale des Jeunes à Paris pour sa Symphonie n°1.

Il termine ses études musicales à Paris au début des années 1960, où il aura l’occasion d’entendre Webern, Messiaen et Stockhausen. Dès lors, il passera la plupart de son temps en Pologne, à enseigner la musique et surtout à composer une œuvre profondément marquée par la culture et l’âme de son pays, bien qu’extrêmement avant-gardiste.

Ses compositions créées dans les années 1960 l’ont fait connaître par les spécialistes internationaux comme un des compositeurs les plus originaux de l’époque. Dans les années 1980, Górecki a commencé à créer des œuvres sacrales à caractère profondément lyrique et s’est tourné vers la musique populaire polonaise. Récemment, il a également composé des œuvres spécialement dédiées au célèbre quatuor à corde américain Kronos Quartet.

menu