Mirosław Bałka

du 27 septembre au 6 novembre 2011
FRAC Centre -Orléans

MIROSLAW BALKA

27 septembre – 10 novembre 2011

Vernissage : lundi 26 septembre 2011

Né en Pologne en 1958, Miroslaw Balka est un des artistes les plus importants de sa génération dont les oeuvres sont présentes dans les plus grands musées : Hirshhorn Museum and Sculpture Garden (Washington), Tate Gallery (Londres), National Museum of Contemporary Art (Oslo), Van Abbe Museum (Eindhoven, Pays-Bas), Museum of Contemporary Art (Los Angeles), the Museum of Modern Art (New York).

En 2009, son installation How It Is (Turbine Hall) à la Tate Modern de Londres aspirait les visiteurs dans l’obscurité d’une sculpture-container en acier, trou noir architectural évoquant la terreur et l’enfermement.

En 2011, il expose au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia à Madrid ainsi qu’au Centre for Contemporary Art Ujazdowski Castle à Varsovie, où il montre une exposition intitulée Fragment à partir de ses vidéos depuis 1998. Certaines d’entre elles résistent à toute forme d’oubli, ainsi Winterreise (2003) et Bambi (2003) où de jeunes daims évoluent dans la neige devant le camp d’Auschwitz-Birkenau. Dans l’exposition de Varsovie (Fragment, Centre for Contemporary Art Ujazdowski Castle ; 14 janvier – 3 avril

2011), la vidéo est un médium sculptural afin de penser l’espace comme un lieu de tension mémorielle, qui implique le spectateur dans une dimension physique autant que psychologique.

L’économie de moyens s’associe chez Balka à la puissance évocatrice extrême de ses oeuvres. Qu’elles se donnent comme des sculptures ou des images filmées, un processus de transformation y est toujours à l’oeuvre. Recyclant des matériaux organiques (savon, cheveux, cendres), réalisant des sculptures d’apparence minimale ou des vidéos sur un « fragment » de réalité, l’oeuvre de Balka ne défend aucun discours esthétique, renvoyant toujours à la profondeur incoercible de l’expérience individuelle projetée dans l’espace-temps du collectif. C’est de fait le statut du sujet et de l’objet dans leur altérité présupposée qu’il questionne ; comment sujet et objet s’échangent aux confins de la perception du monde visible pour ouvrir sur l’ordre mouvant du poétique.

"Mon oeuvre est toujours à la frontière des choses" déclare Balka.

L’artiste participera à la prochaine création du metteur en scène Arthur Nauzyciel, Jan Karski (Mon nom est une fiction), adaptation du roman de Yannick Haenel, qui sera présentée dans le cadre du Festival d’Avignon 2011 et qui ouvrira la prochaine saison du Centre Dramatique National Orléans/Loiret/Centre en octobre 2011.

En lien avec cette création, le FRAC Centre présente pour la première fois en France le travail de Miroslaw Balka qui réalisera une oeuvre nouvelle à cette occasion.

Il sera également exposé au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris du 1er au 2 octobre, dans le cadre de la Nuit Blanche 2011.

FRAC Centre -Orléans

12 rue de la Tour Neuve – 45 000 Orléans
www.frac-centre.fr

Entrée libre

Du lundi au vendredi, de 10h à 12h et de 14h à 18h

Les week-ends et jours fériés, de 14h à 18h

Visites commentées les samedis et dimanches à 16h

Rens. FRAC Centre : 02 38 62 52 00

menu