Kinopolska 2012

du 21 novembre au 25 novembre 2012
"Les femmes et le cinéma polonais"
Cinéma Le Balzac

KINOPOLSKA 2012

LES RESULTATS DE LA COMPETITION !

- Prix du Jury : DANS UNE CHAMBRE A COUCHER (W sypialni)

de Tomasz Wasilewski

Bande-annonce : http://www.youtube.com/watch?v=CC-ULsTbAbE

- Prix du Public : JOURNEE DE LA FEMME (Dzień Kobiet)

de Maria Sadowska

Bande-annonce : http://www.youtube.com/watch?v=y9iFkzOh1nM

PLIK=172

FILMS EN COMPETITION

Cette année, Kinopolska présentera sept longs métrages réalisés entre 2010 et 2012. Notre programmation se veut représentative de la qualité et de la richesse de la cinématographie polonaise contemporaine.

Ces sept films concourent pour deux prix, qui leur seront remis le dimanche 25 novembre au cinéma le Balzac.

I WANT (NO) REALITY

Un film d’Ana Brzezińska

2012, 52 minutes, VOSTF

Documentaire

Il y a 5 ans la route d’Ana Brzezińska a croisé celle la Needcompany et de cette rencontre est né un sublime documentaire.

OU EST SONIA ?

(Gdzie jest Sonia?)

Un film de Radka Franczak

2012, 50 min. VOSTF

Documentaire

Losing Sonia est le portrait d’une jeune femme insolite. Sonia est entrée dans les ordres et se nomme désormais sœur Christina. A travers elle, on découvre que la vie au sein d’un monastère est loin d’être aussi stricte et déconnectée du monde qu’on se l’imagine.

THEMERSON & THEMERSON

Un film de Wiktoria Szymańska

2010, 70 min, VOSTF

Documentaire

Les époux Themerson, Franciszka et Stefan, sont une couple avant-gardiste polonais disparus aujourd’hui, mais dont la trace discrète qu’ils ont laissée est inversement proportionnelle à leur prolifique production artistique. Avec un rare talent, Wiktoria Szymańska retrace l’histoire d’amour ce couple fascinant.

DANS UNE CHAMBRE A COUCHER

(W sypialni)

Un film de Tomasz Wasilewski

2012, 80 min, VOSTF

Fiction

JOURNEE DE LA FEMME

(Dzień Kobiet)

Un film de Maria Sadowska

2011, 90 min, VOSTF

Fiction

Halina est caissière dans un grand magasin et rêve d’une vie meilleure pour elle et pour sa fille de 13 ans, Misia. La chance semble enfin lui sourire, elle est nommée responsable du magasin où elle travaille. Cette victoire a cependant un goût amer, avoir un train de vie plus élevé et un meilleur salaire se paye au prix fort.

ROSE

(Róża)

Un film de Wojciech Smarzowski

2011, 90 min, VOSTF

Fiction

A la fin de l’été 1945, Tadeusz, un ancien soldat qui a tout perdu pendant la guerre, arrive dans la région de Mazurie située au nord-est de la Pologne. Il se rend chez Rose, veuve d’un soldat allemand pour lui remettre une photo ainsi que l’alliance de ce dernier. Tadeusz va alors découvrir qu’elle a été la vie de cette femme et les souffrances qu’elle a endurées.

DANS LA PEAU DE CASIMIR DEYNA

(Być jak Kazimierz Deyna)

Un film de Anna Wieczur-Bluszcz

2012, 95 min, VOSTF

Fiction

Ce premier long métrage d’Anna Wieczur-Bluszcz tente de retranscrire l’essence de la Pologne sous le communisme et de sa miraculeuse transformation au travers de Kazio, un petit garçon né à l’époque de la République populaire de Pologne.

CINQ VISIONS DE LA FEMME DANS LA CINEMATOGRAPHIE POLONAISE DE 1963 à 1994

L’ART D’ÊTRE AIMEE

(Jak być kochaną)

Un film de Wojciech Has

1963, 97 min, VOSTF

Dans un avion à destination de Paris, Felicia, une célèbre actrice polonaise, se remémore les dernières

années de sa vie. Elle se rappelle de la Seconde guerre mondiale pendant laquelle elle a dû, au prix de nombreux sacrifices, cacher l’homme qu’elle aimait de la gestapo. Sa lutte acharnée pour le sauver l’a conduit jusqu’à collaborer avec l’ennemi, ce dont elle devra répondre une fois la guerre terminée.

RECHERCHE-RECHERCHEE

(Poszukiwany, poszukiwana)

Un film de Stanisław Bareja

1973, 82 min, VOSTF

Stanisław qui travaille dans une galerie d’art à Varsovie, se retrouve accusé d’avoir volé un tableau. Son chef, lui laisse 24h pour le restituer mais, Stanisław est innocent. Il décide donc de se cacher et pour plus de sécurité de se déguiser en femme.

LE CRI

(Krzyk)

Un film de Barbara Sass

1983, 92 min, VOSTF

Marianna, une voleuse, sort de prison. Elle veut repartir à zéro, ce qui signifie quitter sa ville natale.

L’INTERROGATOIRE

(Przesłuchanie)

Un film de Ryszard Bugajski

1989, 118 min, VOSTF

L'interrogatoire relate l’histoire d’une chanteuse de cabaret, Tonia (jouée par Krystyna Janda) arrêtée par les services de sécurité polonais en 1951. La jeune femme ignore la raison de son arrestation et pense avoir été prise pour une autre.

LES CORNEILLES

(Wrony)

Un film de Dorota Kędzierzawska

1994, 66min, VOSTF

Corneille, neuf ans, rusée et renfermée, vit avec sa mère qui la laisse souvent seule, abandonnée à elle-même. Passant près d'une villa, Corneille aperçoit une fillette de trois ans, qui lui sourit et lui tend les bras. Le lendemain, Corneille l'enlève.

Agnieszka Holland, premiers plans

Agnieszka Holland est née en 1948 à Varsovie. Après être sortie diplômée de l'Ecole de cinéma de Prague, en 1971, elle retourne en Pologne et débute sa carrière en travaillant comme assistante des réalisateurs Krzysztof Zanussi et Andrzej Wajda, son mentor, avec qui elle collabore à l’écriture de plusieurs scenarii comme L’Homme de Fer (1981) ou Danton (1983). Agnieszka Holland réalise ensuite ses propres films et devient une des figures de proue de la nouvelle vague polonaise. Ses fictions s’exportent dans le monde entier. Amère récolte (Bittere Entre ) est nominé aux Oscars, Meilleur Film étranger en 1986, de même que Europa Europa en 1990 et In Darkness en 2012. Outre ses travaux pour le grand écran, Agnieszka Holland a dirigé plusieurs épisodes de séries renommées comme Sur écoute, The Killing ou encore Cold Case. Elle vient de terminer le tournage d’une mini-série en trois parties, Burning Bush, sur Jan Palach, un étudiant tchécoslovaque qui s’est immolé par le feu en janvier 1969 pour protester contre l’invasion de son pays par l’Union soviétique en août 1968. Des événements dont la réalisatrice a d’ailleurs été témoin.

BOUTS D'ESSAI

(Zdjęcia próbne)

1977, 99 min, VOSTF

Zdjęcia próbne marque le début de la carrière d’Agnieszka Holland en tant que réalisatrice. Ce film, très largement inspiré du film Talent Competition de Milos Forman, se divise en trois parties, toutes interdépendantes. Dans un premier temps, on s’intéresse à Anka, une jeune fille naïve tout juste sortie de l’école qui souhaite devenir actrice. Puis, c’est au tour de Paweł d’entrer dans l’âge adulte. Il vient de quitter l’orphelinat où il a grandit et est bien décidé à devenir acteur. Dans l’acte final ces deux êtres à peine sorti de l’enfance se rencontrent, lors d’un casting, mais désormais pour eux il n’y a plus de différence entre la réalité et la scène

LES ACTEURS PROVINCIAUX

(Aktorzy prowincjonalni)

1979, 108 min, VOSTF

Un jeune metteur en scène arrive dans une petite ville de province. Krzystof, l’acteur principal de la troupe pense qu’il détient enfin le moyen de se faire connaître et de rejoindre un théâtre plus prestigieux. Très rapidement, ses espoirs sont déçus. Malgré son obstination, le metteur en scène ne cesse de couper son texte afin de réaliser une version avant-gardiste du grand classique polonais qu’est Libération de Stanisław Wyspiański. Krzystof, de plus en plus obnubilé par son rôle, délaisse totalement sa vie privée et sa femme, Anka.

Ce premier long métrage d’Agnieszka Holland est emblématique du « cinéma de l’inquiétude morale », il a remporté le Prix de la Critique internationale au Festival de Cannes en 1980.

LA FIEVRE

(Gorączka. Dzieje jednego pocisku)

1981, 122 min, VOSTF

Le film se déroule en 1905, à un moment où la fièvre révolutionnaire s’empare peu à peu de la Pologne qui est alors partagée entre la Russie, la Prusse et l’Autriche-Hongrie. Inspiré de l’Histoire d’une bombe de l’écrivain socialiste Andrzej Strug, la Fièvre retrace la vie d’une bombe et des différentes personnes qui la détiennent. Le film s’ouvre avec la création de cette dernière et se termine par sa détonation. Destinée à tuer le gouverneur général du Tsar, cette machine infernale semble maudite, et mène à un destin tragique toute personne la détenant.

Plus d'informations sur le reste de la programmation à venir !

Découvrez la bande annonce du festival KINOPOLSKA

http://www.youtube.com/watch?v=uLiY_dFtuUU

Cinéma Le Balzac

1 rue Balzac 75008 Paris
www.cinemabalzac.com

KINOPOLSKA 2012

du 21 au 25 novembre 2012

Tarifs

Tarif normal : 8 € / Tarif réduit* : 6,5 €

Ciné-goûter : 5 €

Master class : 5€

Kinopass illimité : 30 € (carte nominative, valable pour une personne)

*Tarif réduit (sur présentation de justificatifs) : jeunes (- 18 ans), étudiants, retraités, familles nombreuses, bénéficiers du RSA, demandeurs d’emploi.

menu