Bienvenue à la version béta du nouveau site web de l’Institut Polonais. Ce site est encore en construction et nous sommes désolés pour tous les inconvénients encourus lors de son utilisation. Vous pouvez toujours consulter l’ancienne version du site en cliquant sur ce communiqué.

Hommage à Witold Gombrowicz

cinéma
du 29 novembre 2019
au 2 décembre 2019

Witold Gombrowicz (1904 – 1969) est l’un des plus grands écrivains polonais du XXe siècle. Ses oeuvres sont caractérisées par une analyse des relations inter-humaines, de l’oppression sociale et culturelle. Elles traitent du problème de l’immaturité, de la jeunesse et de la forme, « façon d’être » de l’homme. Lauréat du Prix International des Éditeurs - autrefois Prix Formentor (1967), nominé au Prix Nobel (1966, 1967, 1968, 1969).
Né à Małoszyce (200 km de Varsovie) dans une famille de la noblesse, Gombrowicz a passé sa jeunesse à Varsovie où il a fait des études de droit à l’Université de Varsovie. Après son séjour en Argentine de 1939 à 1963, il revient en Europe après avoir reçu la bourse de la fondation Ford à Berlin. En 1964 il s’installe dans la Villa Alexandrine à Vence près de Nice, avec sa future femme Rita Labrosse. Il y a habité les cinq dernières années de sa vie. C’est au 2e étage de cette Villa que se trouve l’espace muséal qui lui est dédié.

"Même si dans ses écrits Gombrowicz parle peu du cinéma, cet art ne le laissait pas indifférent. En Argentine, Il allait souvent voir des films. Dans son « Journal », il fait allusion à Cendres et Diamants de Wajda. Plus tard à Vence, il y eut des projets d’adaptations de ses oeuvres, en particulier de certains de ses contes (Bakakaï) dont Meurtre avec préméditation qui ont été réalisés pour les télévisions allemande et française. C’est ainsi que nous nous amusions à trouver le metteur en scène idéal pour chacun de ses romans: Bergman pour La Pornographie, Bunuel pour Cosmos, Polanski pour Les Envoûtés, etc. Dans une interview avec Dominique de Roux, il donne même quelques conseils pour un film éventuel tiré de La Pornographie : « Pas de pornographie. De la sensualité et de la poésie car La Pornographie est un titre ironique ». Il écrit aussi dans Testament qu’on pourrait faire un bon film policier avec Cosmos. Des metteurs en scènes polonais plus jeunes, comme Jan Jakub Kolski et Andrzej Zulawski ont réalisé ses souhaits longtemps après sa mort."
Rita Gombrowicz

 

Dans le cadre de Kinopolska, le festival du film polonais
du 29 novembre au 2 décembre au cinéma Le Balzac, Paris

Projection de quatre films :

Cosmos, Andrzej Żuławski (2015).

La Pornographie, Jan Jakub Kolski (2003).

Ferdydurke, Jerzy Skolimowski (1991).

• Gombrowicz, l’Argentine et moi, Alberto Yaccelini (doc. 1998).

 

Le projet est organisé par l’Institut Adam Mickiewicz de Varsovie en collaboration avec l’Institut Polonais de Paris pour célébrer le 50e anniversaire de la mort de Witold Gombrowicz.

Programme KINOPOLSKA 2019

Toutes les actualités sur : www.witoldgombrowicz.com