Bienvenue à la version béta du nouveau site web de l’Institut Polonais. Ce site est encore en construction et nous sommes désolés pour tous les inconvénients encourus lors de son utilisation. Vous pouvez toujours consulter l’ancienne version du site en cliquant sur ce communiqué.

Souvenons Ensemble - La Journée des Jonquilles

histoire
du 18 avril 2019
au 20 avril 2019

Chaque année, le 19 avril, des centaines des bénévoles distribuent des jonquilles en papier afin de commémorer le soulèvement du ghetto de Varsovie en 1943 et de sensibiliser le public à son importance. C`est une campagne des Jonquilles - Souvenons Ensemble créée par le musée POLIN (Musée des Juifs Polonais).

Marek Edelman, un des commandants du soulèvement qui a survécu au soulèvement et qui est resté en Pologne, reçoit un bouquet de jonquilles jaunes d’une personne anonyme le 19 avril, le jour du déclenchement du soulèvement de 1943. Il les déposa devant le monument des héros du ghetto à la mémoire de ceux qui se sont battus et ceux qui sont morts. Les jonquilles en papier, que les gens portent ce jour-là sont inspirée par cette coutume.

Marian Turski (née en 1926) ambassadeur de cette campagne est un survivant de la Shoah, historien, journaliste, militant des droits de l’homme et président du conseil du musée POLIN. Il est également membre du Comité  international d’Auschwitz et a reçu la Croix de Commandeur avec étoile de l'ordre du Mérite de la de la Pologne. En outre, il a reçu la Médaille de mérite pour la culture polonaise, l’Ordre national de la Légion d’honneur de la France et la Croix fédérale du Mérite.

Le soulèvement du ghetto de Varsovie :

Les Allemands ont enfermé plus de 400 000 Juifs dans la zone fortifiée du ghetto de Varsovie - des habitants de la ville et des villes et villages voisins, ainsi que des déportés des territoires incorporés au Reich. Dans le ghetto, des dizaines de milliers de personnes sont mortes de faim et de maladie. Le 22 juillet 1942, la Grande Action  a commencé. Pendant deux mois, les Allemands ont déporté plus de 250 000 habitants du ghetto dans le camp d'extermination de Treblinka. Des milliers de personnes ont été tuées sur le coup. Il restait environ 60 000 Juifs dans le soi-disant Restgetto (Allemagne: les vestiges du ghetto). Ils étaient pour la plupart jeunes et forts, sans liens familiaux, souvent employés dans les magasins allemands (petites usines ou ateliers). C’est dans ces circonstances, où il ne reste plus rien à perdre, que l’idée de résistance armée contre les Allemands nazis est née parmi la jeunesse juive du ghetto de Varsovie.

Le soulèvement du ghetto de Varsovie est l’acte de résistance armée le plus vaste et le plus héroïque adopté par les Juifs au cours de la Seconde Guerre mondiale. Ce fut également le premier soulèvement civique en Europe occupée.

Plus de détails sur la campagne et le soulèvement du Ghetto de Varsovie sur : https://www.polin.pl/en/daffodils